Test du Sony Vaio VPC-EB1S0E/WI

  • Home
  • Test du Sony Vaio VPC-EB1S0E/WI

Test du Sony Vaio VPC-EB1S0E/WI

Ce Vaio EB1S0E est le premier ordinateur portable que nous avons vu à utiliser le nouveau processeur mobile Core i3 d'Intel, et nous étions donc impatients de le comparer. Un score global de 77 peut sembler peu, mais étant donné qu'il équivaut à l'ordinateur portable le plus rapide de notre récent test de groupe d'ordinateurs portables à 700 £, nous avons été dûment impressionnés.

Plus impressionnant encore, son Core i3-330M à 2,13 GHz est le moins cher de la nouvelle gamme de processeurs ; une gamme qui comprend également des puces mobiles Core i5 et Core i7 avec des vitesses d'horloge de base allant jusqu'à 2,66 GHz. Toutes les nouvelles puces sont à double cœur et disposent de l'Hyper-Threading pour améliorer les performances lors du multitâche. La plupart des processeurs de la gamme utilisent également la technologie d'overclocking Turbo Boost d'Intel, qui augmente les vitesses d'horloge si la puce ne fonctionne pas près de sa température maximale. Malheureusement, le Core i3 d'entrée de gamme utilisé dans le Vaio VPC-EB1S0E de Sony n'inclut pas cela.

Intel est passé à un processus de fabrication de 32 nm pour les nouveaux processeurs, utilisant des tailles de transistors plus petites, permettant aux puces d'être plus économes en énergie, avec un TDP de seulement 35 W. Intel a également inclus un processeur graphique sur la puce, ce qui élimine le besoin d'une puce graphique dédiée et réduit la consommation d'énergie. Sony, cependant, a choisi d'utiliser une puce graphique dédiée ici - la ATI Mobility Radeon HD 5470 - car la puce intégrée n'est pas assez puissante pour jouer à des jeux 3D modernes.

Compte tenu de tout cela, son score de batterie de trois heures 15 minutes était légèrement décevant. Cependant, la batterie elle-même n'est pas très volumineuse et le chipset graphique dédié annule tout avantage potentiel du GPU intégré du processeur. Nous voyons cela comme un problème avec les ordinateurs portables EB1S0E, plutôt que les ordinateurs portables Core i3 en général. Cela dit, à plus de trois heures, cela reste suffisant pour une utilisation mobile occasionnelle.

La nouvelle série EB de Sony est un magnifique ordinateur portable, avec un design bicolore subtil. Le couvercle et la zone au-dessus du clavier sont de couleur argent clair, tandis que sur notre modèle, le panneau du clavier et le repose-poignet étaient finis en blanc. Le repose-poignet lui-même a une finition brillante avec un éclat subtil, et est fait d'un plastique de haute qualité qui est confortable à travailler et se sent solidement construit.

Cette finition de qualité et ce choix de matériaux intéressants s'étendent sur l'ensemble du boîtier, avec une attention aux détails comme on peut s'y attendre d'un Vaio. Par exemple, le bouton d'alimentation a un petit indicateur LED là où il rencontre le bord du boîtier, il est donc toujours visible avec le couvercle fermé. Notre seule préoccupation était le plateau du lecteur de DVD, qui est fragile et lâche lorsqu'il est ouvert ; un slot drive aurait été plus en standing avec le reste du boitier.

La carte graphique ATI dédiée a permis à l'EB1S0E d'atteindre près de 20 ips dans notre benchmark Call of Duty 4. Ce n'est pas assez rapide pour les jeux hardcore, mais les jeux moins axés sur l'action, tels que Dragon Age: Origins ou Mass Effect 2, fonctionneront sans problème à des résolutions inférieures et avec des paramètres graphiques plus avancés désactivés.

La vidéo HD ne sera pas un problème, et il y a un port HDMI pour la sortie vers un système de divertissement à domicile. Les haut-parleurs internes sont assez bruyants, mais fins dans les hautes fréquences et manquent de basses, donc si vous voulez tirer le meilleur parti des films, il serait conseillé de connecter un système audio décent.

Leave a Replay