Google Nexus 6 Avis Google Nexus 6 - Tué après le rachat de Pixel

  • Home
  • Google Nexus 6 Avis Google Nexus 6 - Tué après le rachat de Pixel
Google Nexus 6 Avis Google Nexus 6 - Tué après le rachat de Pixel

Google Nexus 6 Avis Google Nexus 6 - Tué après le rachat de Pixel

Mise à jour : Google Nexus 6 n'est plus

Le Nexus 6 de Google n'est plus en vente après le lancement de Pixel. Le combiné maintenant âgé de deux ans est officiellement mort et enterré avec Google mettant tous ses efforts dans son nouveau produit phare, le Pixel.

De nouvelles unités ne sont plus fabriquées, mais il y a une poignée de Nexus 6 qui font le tour sur des sites de revendeurs tels qu'Ebay pour très bon marché si votre cœur est déterminé à en obtenir un. Le Nexus 6 est toujours un choix raisonnablement solide, et une mise à jour récente devrait le voir exécuter la dernière version de Google de son système d'exploitation pour smartphone, Android 7.1 Marshmallow.

Cela étant dit, voici mon avis original sur Google Nexus 6.

Avis Google Nexus 6

La marque Nexus de Google est une bête inconstante, sautant d'un fabricant à l'autre. Après un passage réussi avec LG, le dernier bénéficiaire de sa bénédiction est Motorola. Cela a du sens, car la société appartenait à Google jusqu'à son récent passage à Lenovo. Le Nexus 6 est sans aucun doute un appareil Motorola, étant un sosie de l'excellent Moto X (2e génération). C'est quand même plus gros, beaucoup plus gros. Son écran titulaire de 6 pouces le place parmi les plus grands smartphones que nous ayons jamais vus, plus grand encore que le Samsung Galaxy Note 4 à 5,7 pouces.

Il a également été l'un des premiers smartphones à obtenir Android 5.0 Lollipop et, depuis son lancement, l'un des premiers appareils à obtenir la mise à niveau ponctuelle, Android 5.1. En conséquence, nous avons depuis mis à jour cette revue avec nos observations sur Android 5.1, et nous avons exécuté nos nouvelles références sur le téléphone pour voir à quelle vitesse la mise à niveau logicielle est rapide. Tous les propriétaires actuels de Nexus 6 peuvent désormais passer à Android 5.1, avec la mise à jour OTA disponible.

Concevoir

Nous avons déjà longuement exprimé notre admiration pour le design du nouveau Moto X, et il en va de même ici. L'arrière est une délicieuse collision de lignes et de courbes, toutes effilées vers des bords étroits qui se terminent par un cadre en aluminium. Il se sent très dur et rigide.

Le panneau arrière lisse et légèrement doux est un plaisir à tenir. La prise casque, l'objectif de l'appareil photo, les logos Motorola et Nexus et le port USB s'alignent parfaitement au centre du combiné. Le bouton d'alimentation strié se trouve parfaitement sous votre index; vous en aurez également besoin, car il n'y a pas de double appui pour se réveiller, ce que nous avons vu sur la tablette HTC Nexus 9.

L'avant du téléphone est d'un noir brillant et en grande partie sans relief. Il y a des bords minces, environ 3,5 mm, de chaque côté de l'écran. En haut et en bas se trouvent des haut-parleurs stéréo à tir vers l'avant, pour regarder des vidéos en mode paysage, mais malgré cela, il y a encore peu de cadre au-dessus et au-dessous de l'écran.

Il n'y a pas de boutons physiques ici, comme sur les combinés Galaxy ou les iPhones, tout est traité à l'aide de boutons à l'écran, ce que nous préférons. Il n'y a pas non plus de rebord ou de bord autour de l'écran, il se courbe simplement pour rejoindre le cadre métallique sur le bord. L'écran est protégé par Gorilla Glass 3 et devrait donc rester largement sans rayures, il a une sensation légèrement plus résistante lorsque vous glissez votre doigt dessus que d'habitude, ce qui pourrait en déranger certains.

En termes de mesures, l'écran de 6 pouces le rend naturellement un peu plus grand que le Galaxy Note 4 de 5,7 pouces - 159 x 83 mm par rapport à 154 x 79 mm. Sur le papier, c'est aussi un peu plus gros, avec une profondeur de 10,1 mm par rapport aux 8,5 mm du Note 4. Dans la pratique, il n'y a rien dedans, avec les bords minces du Nexus 6 et le panneau arrière légèrement bombé se sentant aussi mince que la dalle mince du Note 4.

Bien sûr, la taille fine en rebutera certains. Nos plus gros membres du personnel ont découvert qu'ils pouvaient toujours saisir le téléphone d'une seule main et atteindre l'écran, mais pas jusqu'au coin opposé. Votre personne moyenne envisage vraiment d'utiliser cet appareil à deux mains, d'autant plus qu'il n'y a aucune disposition pour une utilisation à une main, comme avec les options de redimensionnement d'écran fournies par le Note 4 et l'iPhone 6 Plus.

Affichage

Quelle que soit la manière dont vous l'abordez, l'écran est vraiment énorme avec un diamètre de 6 pouces. L'écran AMOLED a la résolution désormais typique, mais toujours absurdement détaillée, de 2 560 x 1 440 que nous avons vue sur le Note 4 et le LG G3. La taille de l'écran réduit le nombre de pixels par pouce à un «simple» 493 ppi, ce qui est un peu inférieur à celui de ces autres combinés, mais pas de manière notable.

Le nombre de sous-pixels utilisés pour chaque pixel revendiqué est aussi important que les revendications de résolution brute. Le Note 4 utilise la dernière technologie AMOLED de Samsung, qui utilise une nouvelle structure de pixels en forme de losange, avec moins de pixels rouges et bleus plus grands et plus de pixels verts plus petits. Le Nexus 6 semble utiliser une structure de sous-pixels plus ancienne avec des sous-pixels en forme de barre plus simples. En pratique, cela signifie que le Note 4 est légèrement plus net. Nous partageons les cheveux ici cependant, étant donné la finesse des détails sur les deux écrans.

La couleur est un problème bien plus important pour le Nexus 6. Les écrans AMOLED ont longtemps souffert d'une reproduction des couleurs inexacte par rapport à leurs cousins ​​LCD, bien que cela ait été compensé par leur contraste bien supérieur. Désormais, les deux convergent, le contraste s'améliorant sur les écrans LCD et le Note 4 se montrant capable d'une bonne précision ; en grande partie grâce à plusieurs réglages de température de couleur, dont le réglage « de base » suit avec précision le sRGB.

Après cela, le Nexus 6 est un grand pas en arrière. Malgré une couverture à 100% sRGB, les couleurs sont loin de la norme sRGB dans nos tests, étant beaucoup trop saturées et criardes. Les puristes détesteront, mais ceux qui aiment leurs téléviseurs comme ils sortent du magasin, pleins de teintes vibrantes, ne seront pas trop rebutés. D'après notre expérience, la plupart des gens préfèrent quelque chose d'un peu plus vivant et plus chaud que le sRGB, mais c'est quand même un peu excessif.

Cela dit, il est difficile de ne pas apprécier de regarder les émissions iPlayer téléchargées sur l'écran 6 pouces pendant le trajet. Une luminosité maximale de 286,91cd/m2 est légèrement plus lumineuse que le Note 4, ce qui lui donne l'avantage en termes de luminosité de l'écran AMOLED. Pour ceux qui regardent beaucoup de vidéos en déplacement, ou qui veulent regarder partout dans la maison sans toucher à une tablette, il s'agit d'un grand écran satisfaisant, avec des noirs profonds et beaucoup de détails.

^ Ce n'est pas facile de voir la différence ici, mais vous devriez pouvoir distinguer au moins les nuances rouge/orange sursaturées, dans la vraie vie c'est beaucoup, beaucoup plus prononcé

Haut-parleurs

Le Nexus 6 dispose d'une paire de haut-parleurs stéréo à déclenchement direct, avec un de chaque côté de l'écran lorsqu'il est en mode paysage. Nous avons déjà vu de tels haut-parleurs, principalement sur les combinés HTC, et ils sont toujours les bienvenus. En mode portrait, le haut-parleur supérieur sert également d'écouteur pour les appels vocaux, tandis que le haut-parleur inférieur intègre le microphone, gardant tout très soigné.

Le volume est bien gradué avec beaucoup d'options au milieu de la gamme, puis moins dans les basses et les hautes fréquences, ce qui est logique. La qualité audio est bien en avance sur tout ce qui se fait avec des haut-parleurs placés en bas ou à l'arrière. Son principal rival est le HTC One M8 ; les haut-parleurs du M8 étaient plus équilibrés avec plus de médiums inférieurs, mais le Nexus 6 était plus fort et sonnait plus expansif. Il est difficile de choisir entre eux ici, mais pour regarder des clips vidéo, l'énorme écran de 6 pouces sur le Nexus l'emporte de toute façon.

^ Les haut-parleurs frontaux ont considérablement augmenté notre plaisir des bandes-annonces de films et autres

Leave a Replay